CONTACT

Un avis ou une question sur notre expédition? On se fera un plaisir de te répondre et de partager avec toi. Tu peux également nous joindre sur Facebook et sur Instagram.

-

If you have any question or feedback, we would love to hear from you. You can also reach us on Facebook and Instagram.

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Articles-FR

UNE QUESTION D'ÉQUILIBRE

Elise Ghaye

Alberta / Octobre 2017 - iPhone7

Alberta / Octobre 2017 - iPhone7

Des paysages à couper le souffle, des moments de vie uniques, des routes mythiques traversées en van, des lacs turquoises nichés aux creux des montagnes, des villes aux ambiances contrastées, des plaines désertes à perte de vue. Ça, c’est ce que vous voyez dans nos vidéos. Mais à côté de cela il y a tout ce que l’on ne vous montre pas : des randonnées dans le noir et dans le froid pour capturer les belles lumières du matin en passant par le drone qui ne veut pas décoller car le thermomètre indique des températures en-dessous de zéro et que les batteries sont gelées ou encore la multiplication des prises de vues compliquée par des rafales de vent soufflant dans le micro après une ascension éprouvante de plusieurs kilomètres.

L’abondance d’images et de clichés inspirants sur les réseaux sociaux nous fait parfois oublier ce qui se cache en coulisses derrière la photo ou le plan parfait. Cette quête de la prise de vue unique, du “master-shot” nous ferait presque oublier l’endroit où l’on se trouve et le moment que l’on est en train de vivre. Une question persiste depuis le début de notre voyage: comment trouver le bon équilibre entre filmer/photographier notre expérience et profiter de celle-ci?

C’est donc tout naturellement et graduellement que nous avons commencé à consacrer presque tout notre temps à la réalisation de nos vlogs et de nos photos.
Alberta / Octobre 2017 - iPhone7

Alberta / Octobre 2017 - iPhone7

La préparation de notre expédition fut longue et intense. Ce qui m’a laissé du temps pour visualiser ce qu’on allait pouvoir vivre après plusieurs mois de stress et de planification. Je me projetais dans des situations que j’inventais et même si je savais que tout ne serait pas beau et relaxant dans une telle aventure, j’étais loin de m’imaginer les proportions que la réalisation de vidéos et tout ce qui l’entoure prendraient. Évidemment, rien n'est parfait (et heureusement d'ailleurs). Dès le début du voyage, nous avons consacré énormément de temps à notre projet Wild Wild Wheels. Il nous tient vraiment à coeur et nous mettons tout en œuvre afin de réaliser des vidéos dont nous sommes fiers. Avec Sam nous avons réellement la volonté de faire voyager nos proches ainsi que les personnes qui nous suivent et de les faire sortir de leur quotidien le temps d’une vidéo. C’est donc tout naturellement et graduellement que nous avons commencé à consacrer presque tout notre temps à la réalisation de nos vlogs et de nos photos.

La question que je me pose aujourd’hui est de savoir si on profite d’une expérience de la même façon derrière un appareil photo ? Voit-on la même chose à travers la lentille d’un objectif qu’avec nos yeux ? Personnellement, je ne pense pas.

L’appareil photo nous force à être créatif et à sortir de notre zone de confort.
Alberta / Octobre 2017 - iPhone7

Alberta / Octobre 2017 - iPhone7

Trop souvent il y a ce filtre qui nous empêche de contempler et d'avoir conscience de ce que l’on observe. L'appareil photo nous oblige à chercher le bon cadrage, la belle lumière, le bon moment. Il nous force à nous concentrer et donne une direction à notre énergie pour obtenir le plan parfait. Une fois la scène ou la photo terminée, on regarde une dernière fois le paysage, puis on passe à autre chose. Mais que va-t-il réellement rester dans notre mémoire ? “Tu te souviens de ce moment ? Ah oui, le moment où j'ai dû refaire plusieurs fois la scène et que j'ai raté le lever du soleil …" Se souviendra-t-on du paysage et du moment tel que nous l’avons vécu ? Ou seule la photo restera gravée dans notre mémoire ?

D’un autre côté, si on nous enlève notre appareil photo, le doute s’installe : “qu'est ce que ça aurait bien donné en images” ou “c'est bête qu'on ait pas pris notre drone avec, ça aurait été parfait”. C'est une réalité : on adore filmer et prendre des photos. L’appareil photo nous force à être créatif et à sortir de notre zone de confort. Il nous permet également de capturer des moments peut-être invisibles à l’oeil nu. Et quand la photographie est une passion, il est compliqué de garder son appareil en poche.

Avoir conscience du moment présent peut être interpellant et en même temps terriblement nécessaire.

Alors où est le juste milieu ? Quand décide-t-on de laisser cet appareil photo au fond de notre sac ? À quel moment se dit-on qu’il est temps de le sortir et d’immortaliser ces instants de vie ? Lorsqu'un un ours traverse la route et que tu as la chance d’en être témoin, vaut-il mieux avoir la larme à l’œil en le contemplant ou pleurer de ne pas avoir sorti son appareil au bon moment ? Trouver cet équilibre est quelque chose de très compliqué pour nous. Et pourtant je pense qu'il est très important de le trouver. Sinon on s’y perd. C’est de plus en plus rare je trouve d’avoir des souvenirs qui ne sont pas représentés sur des photos ou des vidéos. Et en même temps, c’est tellement agréable de pouvoir feuilleter un album photo. Une solution que l’on a trouvée pour le moment est de parfois se forcer à ne pas sortir notre appareil ou notre iPhone. Parce que c’est dans ces moments qu’on se rend vraiment compte du cadre dans lequel on est et de la chance que l’on a de pouvoir vivre cette expérience. Avoir conscience du moment présent peut être interpellant et en même temps terriblement nécessaire. Cela permet souvent de relativiser et de remettre les choses en perspective.

Colombie-Britannique / Septembre 2017 - iPhone7

Colombie-Britannique / Septembre 2017 - iPhone7

Sam et moi devons encore trouver ce juste milieu qui nous permettra de mieux profiter de notre voyage et d’éviter de consacrer 100% de notre temps à notre projet. La productivité est une bonne chose et vouloir atteindre ses objectifs est un bon leitmotiv. C’est sûr que nous allons continuer à nous donner un maximum pour un projet que nous avons mis des mois à préparer. Il est important, je pense, de savoir où on va. Mener à bien Wild Wild Wheels fait partie de nos objectifs. Prendre le temps de se détendre et de profiter de l’instant présent en est un autre que nous avons tendance à trop mettre de côté pour le moment. Aujourd'hui notre but est de ne pas avoir de regrets peu importe la manière dont on décide de vivre cette expérience.